Tour de France: Thomas De Gendt veut fêter son classement «avec de l’Orval»

Tour de France: Thomas De Gendt veut fêter son classement «avec de l’Orval»

En terminant cinquième, Thomas De Gendt a décroché son meilleur classement dans ce Tour de France. « C’était une belle échappée. À la fin, cela a été très tactique mais Boasson Hagen est un beau vainqueur. Il mérite ce succès pour son Tour costaud ».

De Gendt s’est glissé pour la 11e fois dans une attaque ayant eu de la consistance. « Au départ, ce n’était pas prévu. L’objectif était de lancer un petit groupe et de contrôler la course pour André Greipel. Il voulait sprinter. C’est ce qu’il a dit lors de notre discussion. De toute évidence, cela n’était pas réalisable parce que la moitié du peloton voulait s’échapper. Comme cela aurait été très difficile, j’ai augmenté la cadence. Tout à coup, la vitesse a gagné en importance. Nous avons creusé l’écart et je figurais à nouveau dans la bonne échappée », a raconté le coureur de Lotto Soudal.

« Je savais que ce serait difficile de gagner. Le final était taillé pour des gars rapides. Ce n’était pas assez dur. Je devais m’enfuir pour l’emporter. Chavanel et Boasson Hagen avaient aussi ce plan-là en tête. Finalement, Edvald est parti et je ne pouvais plus espérer que la troisième place. J’ai lancé mon sprint de loin. On a vu que les autres avaient un punch dont je ne dispose pas. Ces garçons possèdent une grande accélération ».

« Nous verrons bien pour le contre-la-montre. Dimanche, toute l’équipe se mettra au service de Greipel. Il a déjà gagné à Paris et a une grande chance. Nous n’avons pas encore décroché de victoire et nous allons tout faire pour y arriver ».

De Gendt songe toujours au prix du Super Combattif. « J’ai pris part à onze échappées et vendredi, j’ai décroché ma première place d’honneur. C’est seulement la cinquième. J’espérais plus, mais c’est mieux que rien. Je dois tenir compte que je ne vais pas gagner ce prix du Super Combattif. Si je l’ai, ce sera très beau. Je ne pouvais quand même pas faire plus que ce que j’ai montré au cours de ces semaines. Je le mérite, d’accord. Barguil aussi. Et les Français restent des Français (NDLR — le jury est principalement composé de Français). Je ne vais pas me montrer très dur avec tout le monde. Ce vendredi soir, je boirai quelques Orval. J’en ai huit et je me demande encore si je vais en offrir quelques-unes. Ce soir, je célèbre la fin du Tour. Oui, ce soir. Cela peut se faire une fois ».

« Ce n’est pas facile de remporter le vote par Twitter (NDLR — celui qui l’emporte reçoit un des sept votes pour le prix du Super Combattif). L’année dernière, Pantano recevait subitement plein de votes quand la Colombie se réveillait. C’est un grand pays. Ils sont si nombreux. Je trouve de toute façon le vote via twitter bizarre ».

En Belgique, la VRT fait sa publicité. « Pour moi, elle peut y aller avec la publicité. Je suis prêt à faire pas mal de choses. Pas de problème : mes maillots peuvent être vendus aux enchères pour des œuvres caritatives »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Il entame sa 17
e
 saison à la tête de Sport Vlaanderen-Baloise. @Michel Tonneau

    Par Adelie Reginster

    Route

    Cyclisme: Christophe Sercu, le pilote de l’ombre

  • Froome reprend la compétition, avec la Grande Boucle en point de mire.

    Par S.Cl

    Route

    La résurrection de Chris Froome prend un nouveau tournant

  • ©News

    Par Stéphane Thirion

    Route

    Tour de l’Algarve: Remco Evenepoel toujours plus haut, toujours plus grand

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Diego Aquilina.

    Menaces, duperies, cupidité: la face cachée d’Integrale

  2. Tenues de protection et masques faciaux de rigueur pour les participants au carnaval de Venise, où toutes les festivités ont été annulées à partir de ce dimanche.

    Coronavirus: l’Italie sous cloche pour contenir l’épidémie

  3. Bernie Sanders embrasse son épouse Jane après son triomphe dans le Nevada
: «
Laiisez-moi vous présenter la prochaine Première Dame des Etats-Unis
!
»

    Etats-Unis: Bernie Sanders s’avance en grand favori vers le «Super Tuesday»

La chronique
  • Lettre d’Europe: le continent englouti

    L’Europe fut autrefois un lieu très différent, géographiquement parlant. Jusqu’à il y a huit mille ans, une bande de terre désormais engloutie appelée Doggerland unissait l’actuelle Grande-Bretagne au continent. Si cet endroit reste très difficile à étudier avec les moyens techniques actuels, des passionnés consacrent tout leur temps libre à la recherche de traces humaines sur cet immense territoire aujourd’hui recouvert par la mer – l’année dernière, l’auteure britannique Julia Blackburn leur a dédié un livre illustré intitulé Time Song : Journeys in Search of a Submerged Land .

    Des pêcheurs de la mer du Nord ont retrouvé des os de mammouth, de nombreux vestiges archéologiques sont apparus sur les plages, et des traces d’êtres humains ont même été observées sur les fonds marins. La montée du niveau de la mer survenue à la fin de la dernière glaciation a inondé cet espace et créé une terre fantôme. Cet Atlantide de la Préhistoire constitue une preuve irréfutable s’il en est de l’impact qu’a pu...

    Lire la suite

  • Et si on mettait le cap sur Broadway?

    Il y a deux façons de considérer la communication avec les autres : avec le souci de les tirer vers le bas ou avec la volonté de les porter vers le haut.

    La première option est évidemment la plus facile. C’est celle adoptée, sauf bonne surprise de dernière minute, par certains groupes carnavaliers d’Alost soutenus par leurs autorités locales. Ce dimanche, cette petite ville ne sera pas regardée comme un de ces lieux si typiquement belges où l’on fait défiler des chars et des déguisements dans la...

    Lire la suite