Accueil Sports

Le stade du Mambourg en zone rouge

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 3 min

Deux cents policiers, cavalerie, appui aéroporté, combi-cars : ce sera bien un match à hauts risques, ce dimanche en fin d’après-midi au Pays de Charleroi.

La tension est montée d’un cran, un mouvement inversement proportionnel à la situation sportive du Standard. Intrinsèquement, génétiquement, un Charleroi-Standard est classé à « risques. » Là, l’appellation se barde de l’adjectif « hauts » pour se mettre en adéquation avec les moyens mis en œuvre dans les prochaines heures. Comme en témoignent les escarmouches de la saison dernière entre les deux franges de sympathisants, alors qu’à l’époque, avant-dernière journée des playoffs, les perspectives, pour le club liégeois surtout, étaient tout autres puisque celui-ci venait de décrocher un « pass » européen, les débordements peuvent autant être présents sur la pelouse durant les 90 minutes réglementaires que sur le tarmac au delà du temps jeu traditionnel.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Analyse Anderlecht et Kompany s’offrent une bouffée d’air

Les deux Sportings avaient l’occasion de réaliser la belle affaire du week-end, samedi soir, au Mambourg. C’est celui de Vincent Kompany, soulagé, qui a décroché une victoire capitale. En crise au coup d’envoi, les Mauves reviennent à un petit point du Top 4.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs