Accueil Économie Agriculture

Les vendanges fortement compromises par la météo

Les gels du printemps devraient entraîner une forte baisse des volumes de vin après les vendanges, estime le ministère français de l’Agriculture. Toutes les régions sont touchées.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Annus horribilis pour les vignobles, 2017 s’annonce pire encore que 1991, concernée elle aussi par un gel sévère qui avait entraîné une baisse de récoltes d’environ un tiers. « A 37,6 millions d’hectolitres, la récolte 2017 devrait être inférieure de 17 % à celle de 2016 et de 16 % à la moyenne des cinq dernières années », prévoit Agreste, le bureau des statistiques du ministère français de l’Agriculture. La récolte devrait être « historiquement basse et inférieure à celle de 1991 », redoute l’organisme.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Agriculture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs