Accueil Société

Tueries du Brabant: de nouvelles fouilles pour trouver des armes à Adinkerke (photos)

Les tueurs du Brabant sont tenus responsables d’une série de braquages entre 1982 et 1985, qui a mené à la mort de 28 personnes.

Temps de lecture: 1 min

Trois étangs d’Adinkerke (La Panne, Flandre occidentale) étaient fouillés lundi matin dans le cadre de l’enquête sur les tueries du Brabant. Les enquêteurs recherchent des armes qui auraient été utilisées lors du braquage du supermarché Delhaize à Alost (Flandre orientale) en 1985. Ils soupçonnent les auteurs de l’attaque d’avoir jeté leurs armes dans l’un de ces étangs.

©Belga
©Belga

Les tueurs du Brabant sont tenus responsables d’une série de braquages entre 1982 et 1985, qui a mené à la mort de 28 personnes. Lors du dernier fait commis le 9 novembre 1985 à Alost, huit personnes ont été abattues. Les armes utilisées auraient été jetées le soir même par un complice bruxellois à Adinkerke.

Les fouilles des trois étangs devraient durer une semaine.

©Belga
©Belga

©Belga
©Belga

©Belga
©Belga

©Belga
©Belga

©Belga
©Belga

©Belga
©Belga

©Belga
©Belga

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Roosemont Charles, dimanche 22 octobre 2017, 9:55

    Il y a actuellement 5 inspecteurs en charge des recherches et investigations dans ce dossier.Il est important de continuer pour 2 raisons.1- en mémoire des innocents qui ont été sauvagement assassinés .A l'époque, mon épouse faisait ses courses chez Delhaize et était prête au cas où à se coucher parterre pour éviter les balles .Donc continuer pour éviter d'autres hécatombes à l'avenir. Car 2- il apparaîtra peut-être qu'il s'agissait d'un complot de l'extrème droite destiné à faire peur à la population et donc voter "hyper droite" et "hyper gauche". Il ne serait donc pas étonnant qu'on y retrouve la guerre des polices des années 80.Et les idées très fortes de certains gendarmes de l'époque.Cela vaut bien 5 enquêteurs qui apprendront des choses sur les méthodes des "tapés de tout bord",par exemple des "returnees" masculins et féminins.

  • Posté par Petre Eric, lundi 24 juillet 2017, 13:30

    Il serait peut-être utile de refermer ce vieux dossier poussiéreux et d'utiliser les enquêteurs à des choses plus urgentes, comme la surveillance des radicalisés rentrés de Syrie, non? Beaucoup de victimes du terrorisme actuel n'étaient même pas nées à l'époque. On ne va pas refaire l'histoire.

  • Posté par Lefebure David, lundi 24 juillet 2017, 14:32

    Le traumatisme général causé dans la population est, me semble-t-il, effectivement et pour sa part, éteint. En revanche, beaucoup de familles des 28 victimes vivent toujours sans réponse ni justice.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko