Accueil Monde États-Unis

Été 1967, les hippies débarquent en Californie

Il y a cinquante ans, la Californie vivait sa lune de miel hippie tout au long de ce que l’on a nommé le « Summer of love ». Cinq jours durant, nous vous racontons ce drôle d’été 67 plein de rêves, de promesses et d’amères désillusions. Voici le premier volet.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Haight-Ashbury, c’était un quartier bien pépère du centre de San Francisco, hérissé de maisons victoriennes plus ou moins délabrées et peuplé de blancs de la classe moyenne. Un quartier sans histoire, limite ennuyeux, qui va devenir en quelques mois l’épicentre de la contre-culture mondiale. Le berceau du flower power. Le lieu le plus cool du cosmos, où il faut absolument être. En 1967, quelque 100.000 hippies venus des quatre coins des États-Unis, mais aussi du Canada, d’Angleterre, voire du Japon, y convergent pour un été totalement dingue. Un été qui va changer la face de la culture mondiale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en USA

Six ans de prison pour le deuxième ravisseur des chiens de Lady Gaga

Un homme a été condamné à six ans de prison jeudi à Los Angeles, pour avoir enlevé les chiens de Lady Gaga et avoir agressé violemment un membre de son personnel. Ryan Fischer, qui promenait les chiens, avait reçu une balle à la poitrine et laissé pour mort en pleine rue.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs