Accueil Société

Tueries du Brabant: les étangs d’Adinkerke avaient fait l’objet d’une fouille en 2009

Un informateur avait signalé que des armes utilisées lors d’un braquage de 1985 pouvaient y avoir été jetées.

Temps de lecture: 2 min

Trois étangs d’Adinkerke sont actuellement fouillés par les enquêteurs en charge de la cellule du Brabant wallon. Un informateur avait signalé que des armes utilisées lors d’un braquage de 1985 pouvaient y avoir été jetées. Selon le parquet de Charleroi, les lieux avaient fait l’objet d’un sondage sommaire en 2009. Les fouilles actuelles seront plus méticuleuses.

L’informateur avait précisé qu’après le braquage du Delhaize Alost de 1986, une personne en possession d’armes ayant servi aux tueurs aurait jeté celles-ci dans l’un des étangs d’Adinkerke.

Les plongeurs n’ont pour l’instant rien trouvé

Un procès-verbal de 2009 indique qu’un enquêteur s’est rendu sur place avec la police maritime et qu’il a pris des clichés. « Un sondage avait été envisagé mais une information indiquant que le point d’eau avait été dragué en 2005 avait conduit les forces de l’ordre à mener des fouilles sommaires », indique le procureur du Roi du Hainaut, Pierre Magnien. « Or, ce dragage n’a jamais eu lieu. Afin de fermer cette porte, les enquêteurs ont décidé de mener des fouilles plus minutieuses. Le 11e bataillon du génie civil de Burcht plonge actuellement dans ces eaux peu profondes. Ils n’ont pour l’instant rien trouvé en relation avec les Tueries du Brabant. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lievyns Philippe, mardi 25 juillet 2017, 18:17

    On nettoye encore à côté de la tache?

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko