Espagne: les Baléares interdisent les corridas avec mise à mort

Photo d’illustration montrant des activistes qui dénoncent la pratique de la corrida en Espagne © AFP
Photo d’illustration montrant des activistes qui dénoncent la pratique de la corrida en Espagne © AFP

Le Parlement régional de l’archipel des Baléares a voté, ce lundi, une loi de protection des animaux. Elle interdit notamment la mise à mort des taureaux. Le texte permet aux toreros de toréer trois bêtes pour une durée maximum de dix minutes par animal, seulement munis de leur cape, et sans «  aucun instrument pointu susceptible de produire des blessures et/ou la mort du taureau ». Il oblige également les toreros et les bêtes à se soumettre à des contrôles antidopage avant et après le spectacle, et relève à 18 ans l’âge minimum pour y assister.

Les défenseurs des animaux ont le vent en poupe

Les corridas sont inscrites à la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Espagne, et l’État veille à ce titre à leur conservation. Malgré tout, un nombre croissant de défenseurs des animaux luttent contre la tauromachie. Les Canaries sont la seule région espagnole où l’interdiction des corridas est effective, depuis 1991. Le Parti contre la maltraitance animale, était en hausse aux dernières législatives. Il a ainsi récolté plus de 286.000 voix, contre environ 45.000 en 2008. Sous leur pression, des mairies conquises par la gauche en 2015 ont pris depuis des mesures anti-taurines, comme Madrid, qui a retiré sa subvention à l’école de tauromachie. Le nombre de corridas en Espagne a également diminué ces dernières années.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La saison 2 de Big Little Lies, sortie récemment, est notamment disponible sur l’IPTV.

    L’IPTV, le succès alarmant de la télévision pirate

  2. Un programme conjoint de l’ONU et de l’Organisation mondiale des douanes vient d’atteindre les 300 tonnes de cocaïne saisies depuis son lancement, il y a 15 ans.

    Un expert belge de l’ONU témoigne: «Moins de 2% des containers sont contrôlés contre la drogue»

  3. Philippe Clement, qui a accepté de relever le défi brugeois, préface la saison à venir.

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Pour le Roi, le peuple est souverain

    Il ne faut évidemment pas surestimer la portée d’un discours royal. L’exercice reste convenu, le style compassé et le message très encadré. Mais à l’occasion de la Fête nationale, tous les observateurs ont noté entre les lignes que le roi Philippe a adressé un message direct aux responsables politiques du pays qui doivent « faire la synthèse (des résultats électoraux) et s’accorder sur des solutions. » Le souverain insiste : « Les défis sont...

    Lire la suite