Accueil Monde Europe

Le président Duda, sauveur inespéré de la démocratie polonaise

Contre toute attente, le président Duda a mis lundi son veto à deux des trois réformes controversées de la Justice.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 2 min

Le veto du président Andrzej Duda constitue un événement remarquable. Il a pris par surprise et mis en colère le propre camp du président, et ravi tous ses opposants qui ne pariaient pas un kopek sur une émancipation du chef de l’État, jusque-là fidèle notaire du PiS et de son patron, le sombre Jaroslaw Kaczynski.

Événement majeur à deux titres

L’événement est majeur à deux titres. D’abord, sur le plan du changement de régime en cours. L’une des deux réformes rejetées devait assurer à la majorité en place le contrôle de la nomination des juges. La seconde écartait purement et simplement les juges de la Cour suprême, afin de permettre au ministre de la Justice d’en nommer d’autres et d’en contrôler le fonctionnement interne. Ces deux lois, votées précipitamment en une semaine, au mépris de tous les principes démocratiques et sans aucune consultation, étaient anticonstitutionnelles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs