Accueil Belgique Politique

Les 15 moments forts de la crise politique francophone

Un nouveau gouvernement wallon a été désigné ce mercredi matin, composé de 7 ministres MR et CDH. Retour sur les moments forts de la crise.

Infographie - Temps de lecture: 1 min

Un accord de gouvernement a fini par aboutir entre le parti libéral (MR) et le parti centriste (CDH), en Wallonie. Le casting des nouveaux ministres wallons a été annoncé par les présidents MR (Olivier Chastel) et CDH (Benoît Lutgen)  sur Twitter : il s’agit de 4 libéraux (Willy Borsus, Jean-Luc Crucke, Valérie De Bue, Pierre-Yves Jeholet) et 3 humanistes (Alda Greoli, Carlo Di Antonio et René Collin). Le parti socialiste est donc renvoyé dans l’opposition. Le MR et le CDH disposent désormais d’une courte majorité (38 sièges sur 75) au parlement wallon. Le ministre-président wallon, le socialiste Paul Magnette, doit de facto quitter ses fonctions. Le nouveau gouvernement wallon doit être connu mercredi.

Retour sur la crise

La crise avait éclaté le 19 juin. Le président du CDH, Benoît Lutgen, avait déclaré « ne plus vouloir gouverner avec le Parti socialiste », en raison des scandales répétitifs qui ont touché ce parti.

Pour mieux comprendre les moments clés de la crise politique francophone, voici une courte ligne du temps en dix points.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Budget: la Wallonie attend la sanction de Moody’s

L’an dernier, l’agence de notation avait dégradé l’appréciation de la Région juste avant les débats budgétaires. Cette fois, la note se fait attendre. Suspense : le déficit est revu à la baisse, mais la dette continue de s’accroître.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une