Accueil Belgique Politique

Budget: Charles Michel promet toujours plus d’emplois (vidéo)

Plus de compétitivité et plus d’emploi sont les maîtres-mots de cet ajustement budgétaire.

Temps de lecture: 2 min

Le gouvernement fédéral a bouclé son budget dans la nuit de mardi à mercredi. Au programme : participation des salariés aux résultats des entreprises, baisse des charges pour lutter contre le dumping social, réduction des impôts pour les PME d’abord et pour les autres ensuite, réduction de charges pour les indépendants, augmentation des plus petites pensions…

Lors de la présentation du budget, Charles Michel a déclaré avoir voulu, avec ce budget, « stimuler l’innovation, stimuler les investissements et garantir un modèle de société où l’équité, où la justice sociale sont renforcés dans tous les domaines. »

Compétitivité et emploi sont les maîtres mots

Plus de compétitive et plus d’emploi sont les maîtres-mots de cette série de réformes structurelles.

La première mesure phare c’est celle de l’abaissement de l’impôt des sociétés pour les PME. Elles seront fiscalement plus avantagées avec un taux passant à 20 % d’ici 2020.

Autre mesure, le soutien de l’épargnant en bon père de famille, alors que les détenteurs de comptes-titres à revenus dépassants 500.000 euros devront s’acquitter d’un prélèvement de 0,15 %.

Une autre grande ligne concerne l’emploi. Les premier et vice-premier ministres ont décidé d’étendre les flexi-jobs et également de diminuer les charges prévues dès 2018 pour lutter contre le dumping social.

Le budget est bouclé mais l’équilibre n’est pas encore atteint

Cet accord survient tôt, trois mois plus tôt que l’année dernière. Un effort de 2,6 milliards d’euros est prévu pour l’exercice 2018. Mais il reste un bémol, l’équilibre prévu en 2018 est repoussé. Le gouvernement a amorcé le travail préparatoire du budget de 2019 mais rien n’inquiète le gouvernement pour le moment, qui explique que ce report budgétaire est possible tout en restant dans les critères européens.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Raoul Hedebouw appelle au «switch»

Dans un opus, le leader PTB exhorte à faire « le switch » du privé au public en énergie, mobilité, logement, numérique, santé. Il part d’« exemples concrets » où ça marche, Vienne, Chattanooga… L’esprit est réformiste. Tournant tactique ?

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une