Accueil Société Régions Bruxelles

Enterrements: les linceuls seront bientôt autorisés

Une ordonnance régionale autorisant l’usage d’un linceul a été adoptée en 2013. Mais, faute d’arrêté d’exécution, elle n’est jamais entrée en vigueur. L’arrêté est enfin prêt et sortira en septembre.

Temps de lecture: 2 min

Les proches qui veulent inhumer leurs défunts selon les préceptes de l’islam doivent les enterrer enveloppés dans un linceul. Mais la loi belge a longtemps interdit d’enterrer les morts directement en terre, sans cercueil. Pour répondre aux aspirations de l’importante communauté musulmane de Bruxelles, une ordonnance a été adoptée en juillet 2013. La proposition émanait du député Ahmed Mouhssin (Ecolo) et avait été cosignée par les autres partis de la majorité. Après auditions de divers experts, les élus avaient pu être rassurés sur certains points comme l’hygiène, et le texte, adopté par une écrasante majorité des élus (76 voix sur 80).

Mais quatre ans après, l’inhumation dans un linceul n’est toujours pas entrée en vigueur. Il manque en effet un arrêté d’application précisant les modalités techniques que doivent respecter les enveloppes d’ensevelissement admises. Bonne nouvelle, l’arrêté a enfin terminé son long cheminement. « Il passera une dernière fois au gouvernement en septembre », nous précise-t-on chez le ministre-président Rudi Vervoort (PS).

Cet arrêté précisera les conditions auxquelles doivent répondre à la fois les cercueils et les linceuls. Pour les linceuls, l’arrêté précise une série de données techniques, notamment sur son degré autorisé de perméabilité (à l’eau et au gaz carbonique), sa proportion maximale en chlore (0,1 % de son poids) ainsi que le niveau de résistance à la traction que les soudures et joints du linceul doivent proposer. Sans oublier sa résistance à la pression, ou au rétrécissement durant son stockage. Le linceul ne pourra dégager aucune substance nocive, métaux lourds notamment. Enfin, comme pour un cercueil, il sera interdit de réutiliser un linceul ayant déjà été en contact avec un défunt.

Quant à savoir pourquoi le cheminement a pris autant de temps, le cabinet avait invoqué, précédemment, le fait que « cette législation est aux frontières de diverses compétences. La Région est compétente pour les cultes et le fédéral, pour les normes de production. » D’où une concertation avec le fédéral. Qui a tout de même pris quatre ans…

 

Rudi Vervoort (PS) : «Tous les musulmans demandeurs»

Temps de lecture: 2 min

La sortie prochaine de l’arrêté ministériel bruxellois de Rudi Vervoort (PS) autorisant l’enterrement dans un linceul est évidemment une bonne nouvelle pour bon nombre de Bruxellois. « A Bruxelles, dans la communauté musulmane, tout le monde est demandeur », nous explique Mustapha Ouriaghli, responsable de l’entreprise Funérailles islamiques européennes. Même si cela n’aura pas d’incidence sur le nombre de défunts enterrés dans leur pays d’origine.

« N’y retournent que ceux qui ont souscrit une assurance rapatriement de leur vivant. Par contre, tous les défunts issus d’un mariage mixte ou qui sont de la deuxième ou troisième génération souhaitent être inhumés ici. Le rituel du linceul est obligatoire depuis la mort du Prophète. On en tenait déjà compte avec le lavage rituel puis le placement du défunt dans un cercueil le plus léger possible. »

Mustapha Ouriaghli estime que le rituel pourra être adapté facilement car Funérailles islamiques européennes le pratique ailleurs dans le pays. « On le faisait déjà à Anvers, où ce type d’inhumation est déjà autorisé (comme dans toute la région flamande, NDLR).La communauté musulmane sera satisfaite, plus que les entreprises du secteur d’ailleurs car notre bénéfice diminuera avec la suppression du cercueil. » Le fait de pouvoir inhumer un défunt dans un linceul devrait aussi contribuer à l’augmentation des enterrements qui seront effectués dans le cimetière multiconfessionnel de Schaerbeek.

On précisera encore que les musulmans ne seront pas les seuls à se réjouir de la sortie de cet arrêté. Car on retrouve aussi l’inhumation dans un linceul dans la tradition hébraïque. Les Juifs pourront donc également inhumer leurs défunts dans le respect des prescrits religieux.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo