Accueil Économie Entreprises

Amnesty demande au nouveau gouvernement wallon de ne plus vendre d’armes à l’Arabie saoudite

L’organisation regrette qu’il n’y ait rien sur le sujet dans la déclaration de politique régionale dévoilée le 25 juillet dernier.

Temps de lecture: 1 min

Amnesty International presse le nouveau gouvernement wallon de suspendre les ventes d’armes à l’Arabie saoudite. L’organisation de défense des droits humains regrette que la déclaration de politique régionale dévoilée le 25 juillet dernier «ne fasse nullement référence aux relations commerciales qu’entretient la Région wallonne avec certains États qui violent en toute impunité les droits humains, et plus particulièrement l’Arabie saoudite

L’organisation demande à la nouvelle majorité de mener une politique qui soit cohérente avec la résolution votée en juin dernier qui réclame la suspension des ventes d’armes à l’Arabie saoudite. La Région wallonne est, en effet, la seule compétente dans l’octroi des licences d’exportation, rappelle Amnesty International.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière