Accueil Belgique Politique

Crise politique: Olivier Maingain veut reprendre la main mi-août

En attendant, la crise politique francophone risque de se poursuivre en Fédération Wallonie-Bruxelles et en Région bruxelloise.

Temps de lecture: 2 min

MR et CDH ont trouvé un accord en Wallonie. Le nouveau gouvernement sera d’ailleurs intronisé ce vendredi. Restent deux entités fédérées laissées sur le carreau de la crise politique francophone. En Région bruxelloise et en Fédération Wallonie-Bruxelles, la situation est bloquée, malgré la volonté des humanistes de couper les ponts avec les socialistes. La situation est même ubuesque pour la Communauté française, où des élus vont devoir jongler entre deux majorités différentes.

À lire aussi Editorial | La Belgique francophone si loin de ses électeurs

Et maintenant, que peut-il se passer ? Durant les prochaines semaines, on risque le statu quo. La raison est simple : le début du mois d’août est traditionnellement la période la plus « calme » au niveau politique. Les élus et les parlements se mettent en pause. Les vacances parlementaires jouent à plein.

Olivier Maingain, le patron de Défi, ne dit pas autre chose à l’hebdo Moustique. Depuis son lieu de villégiature, en Bourgogne, celui qui détient beaucoup des clés pour renverser des majorités, dévoile sa stratégie : il prendra des initiatives autour du 15 août. Olivier Maingain veut « sauver la Fédération Wallonie-Bruxelles ». « Si on abandonne la Fédération, il n’y aura plus de protection pour les francophones et on s’engouffrera dans le confédéralisme comme le veut la N-VA. Je formulerai une proposition pour qu’il y ait une solution stable pour finir la législature. »

À lire aussi Crise politique: Olivier Maingain pose ses conditions

Toujours dans Moustique, le chef des amarantes confirme la stratégie qu’il avait déjà exposée dans une récente interview au Soir. Olivier Maingain appelle de ses vœux une grande alliance des partis francophones pour la Communauté française. « La Fédération Wallonie-Bruxelles doit de plus en plus refléter la réalité des deux régions. On ne pourra former une nouvelle majorité en Fédération qu’en partant de la réalité des gouvernements régionaux », expose-t-il. Rendez-vous mi-août pour en savoir davantage.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par de Harven François, vendredi 28 juillet 2017, 11:11

    D'accord pour la suppression de la Fédération Wallonie-Bruxelles, mais à la condition de fusionner les Régions wallonnes et bruxelloises _

  • Posté par Roosemont Charles, vendredi 28 juillet 2017, 11:38

    ????Il me semble que l'idée de notre Président Défiant n'est pas de supprimer la Communauté française de Belgique .(La Fédération Wallonie Bruxelles est d'ailleurs un nom inconnu de la Constitution. Si les Flamands devaient inventer un truc pareil, vous entendriez quelque chose . Voyez déjà comment les PS et Défi nomment constamment le gouvernement MR-NVA !!!!) Non , d'après moi ,le Présidennt à vie de Défi va venir avec un truc style gouvernement de coalition à 5 têtes: PS-Défi-CDH-MR-Ecolo. Un monument , un paquebot style Titanic qui coulera donc au 1er couac.Mais dans lequel in placera sûrement son fils . Vous avez dit "éthique" "écuries nettoyées".

  • Posté par Roosemont Charles, vendredi 28 juillet 2017, 11:38

    ????Il me semble que l'idée de notre Président Défiant n'est pas de supprimer la Communauté française de Belgique .(La Fédération Wallonie Bruxelles est d'ailleurs un nom inconnu de la Constitution. Si les Flamands devaient inventer un truc pareil, vous entendriez quelque chose . Voyez déjà comment les PS et Défi nomment constamment le gouvernement MR-NVA !!!!) Non , d'après moi ,le Présidennt à vie de Défi va venir avec un truc style gouvernement de coalition à 5 têtes: PS-Défi-CDH-MR-Ecolo. Un monument , un paquebot style Titanic qui coulera donc au 1er couac.Mais dans lequel in placera sûrement son fils . Vous avez dit "éthique" "écuries nettoyées".

  • Posté par Roosemont Charles, vendredi 28 juillet 2017, 11:38

    ????Il me semble que l'idée de notre Président Défiant n'est pas de supprimer la Communauté française de Belgique .(La Fédération Wallonie Bruxelles est d'ailleurs un nom inconnu de la Constitution. Si les Flamands devaient inventer un truc pareil, vous entendriez quelque chose . Voyez déjà comment les PS et Défi nomment constamment le gouvernement MR-NVA !!!!) Non , d'après moi ,le Présidennt à vie de Défi va venir avec un truc style gouvernement de coalition à 5 têtes: PS-Défi-CDH-MR-Ecolo. Un monument , un paquebot style Titanic qui coulera donc au 1er couac.Mais dans lequel in placera sûrement son fils . Vous avez dit "éthique" "écuries nettoyées".

  • Posté par Deckers Bjorn, vendredi 28 juillet 2017, 8:17

    Autant je suis d'accord sur l'opposition à la coalition MR-Cdh sur l'éthique, autant la défense contre toute évidence de ce "machin", "brol", truc dénommé Communuauté française (au grand amusement de Mitterrand) est totalement ubuesque. Avec le fédéralisme, l'assymétrie était inscrite dans les astres et ce brol ne dispose pas de la capacité fiscale. Il est plus que temps de vidé la CF de ses compétences, de les transférer aux région Wallonne et à la Cocof et de fermer boutique, un parlement et un gouvernement de moins en Belgique, par les temps qui coure, voilà qui serait considéré comme une bonne nouvelle. Ajoutons que la démocratie, c'est la transparence et que les institutions francophones sont un modèle d'illisibilité. Maingain veut la défense de la CF, je suggère une rassemblement des régionalistes!

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Nucléaire: la Vivaldi se réaligne sur les négociations avec Engie

Après le tumulte autour d’une possible majorité alternative visant à relancer toutes les centrales en Belgique, les partenaires Vivaldi – à commencer par le MR – se reconcentrent, au moins provisoirement, sur les négociations avec Engie pour le maintien de deux réacteurs : « L’objectif est de conclure avant le 31 décembre. »

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une