Accueil Culture Musiques

Dinant Jazz: Mare Nostrum nous a immergés dans un rêve recueilli

Fresu - Galliano - Lundgren : un trio superbe pour la renaissance du Dinant Jazz, jeudi soir.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

N ous ne pouvons pas ne pas penser à Toots Thielemans, qui nous a quittés le 22 août de l’année passée. Il est présent dans notre musique. Et il est présent dans nos cœurs. » Jeudi soir, dans la collégiale Notre-Dame de Dinant, Richard Galliano entame alors avec ses complices Paolo Fresu et Jan Lundgren, la musique de « The Getaway (Guet-Apens, en français), composée par Quincy Jones et interprétée par Toots.

Un bel hommage. Il ne sera pas le seul dans ce festival Dinant Jazz qui, après trois ans d’absence, revient sous le signe de Toots Thielemans. D’abord avec un « Tribute to » donné ce vendredi soir par la crème du jazz belge, de Philip Catherine à Steve Houben. Ensuite parce que chaque artiste lancera un clin d’œil à l’harmoniciste belge.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Alain Valette, vendredi 28 juillet 2017, 20:04

    C'était effectivement un superbe concert, en dehors du temps. Et quelle complicité entre les musiciens !

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs