Le Premier ministre pakistanais démissionne après les révélations des Panama Papers

© Reuters
© Reuters

Le Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a démissionné à la suite de la décision de la Cour suprême du pays de le destituer. Il a toutefois déclaré de «  fortes réserves » à cette décision judiciaire et utilisera «  toutes les possibilités (que lui offrent) la Constitution et la loi ».

La Cour a pris sa décision sur la base des travaux d’une commission d’enquête mise sur pied à la suite de la révélation du scandale par les Panama Papers l’an dernier. Le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) avait alors publié quelque 11,5 millions de documents secrets émanant du cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca. Une vaste enquête à laquelle a participé Le Soir.

Il en était ressorti que la famille Sharif détenait des appartements londoniens de luxe, via des sociétés off-shore gérées par le cabinet panaméen. La question de leur financement s’était alors posée.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous