Accueil La Une Monde

Inquiets, les Vénézuéliens passent en masse en Colombie

Environ 25.000 Vénézuéliens entrent chaque jour en Colombie – et un nombre équivalent en sort après être venu acheter des produits tels que du riz, du sucre, des pâtes, des produits d’hygiène ou pour gagner un peu d’argent en travaillant au noir.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Telles des fourmis chargées de pesantes valises, des milliers de Vénézuéliens, cherchant à émigrer ou à se réapprovisionner, traversent chaque jour la frontière avec la Colombie, inquiets que la crise dans leur pays empire avec l’élection de l’Assemblée constituante dimanche.

A l’ombre d’un arbre, Maria de los Angeles Pichardo fait une pause après avoir passé le poste frontière de Villa del Rosario avec son mari et leur petit garçon âgé de quatre ans, dans l’étouffante chaleur de cette zone du département colombien Norte de Santander.

«  Nous avons dû avancer [le voyage] parce que les élections ont lieu dimanche et que nous ne savons pas ce qui va se passer […] Nous allons au Pérou  », explique la jeune femme de 29 ans, pendant que son fils joue avec un autre « petit migrant » vénézuélien.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs