Accueil La Une Culture

Leonardo DiCaprio met du rêve aux enchères

Vous rêvez de l’atoll de Brando ? D’une smartflower ? D’une guitare du Grateful Dead ? Ou d’une poubelle bonbon ? C’est possible, à condition d’y mettre le prix...

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 3 min

Au cinéma, il est Gatsby le Magnifique, Le Loup de Wall Street ou Le Revenant. De l’autre côté de l’écran, il lutte contre le réchauffement climatique sous les couleurs de l’ONU et récolte des fonds via sa Fondation dans le but de sauver les espèces en voie d’extinction, de créer des sanctuaires naturels, de booster les énergies renouvelables…

En 2013, la Fondation Leonardo DiCaprio a, par exemple, versé 2,2 millions d’euros au World Wildlife Fund pour lutter contre l’extinction des tigres du Népal. Dans l’espoir de sauver les derniers sites sauvages de la planète, elle a dépensé 25 millions de dollars en 2014 et 40 millions en 2016. Au total, l’acteur soutient aujourd’hui plus de 200 projets environnementaux dans plus de cinquante pays.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Les coups de cœur du MAD

White Noise questionne la société d’hier et d’aujourd’hui , la prospérité à outrance et la masturbation intellectuelle. Kore-eda n’a rien perdu de sa force narrative. Le tour de force poétique et musical de Daria Nelson et Mathias Malzieu ?

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs