Accueil Opinions Chroniques

Retour vers le futur: ce n’était pas mieux avant

1995, la « belle époque », vraiment ?

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 3 min

Cette semaine, le monde du cinéma célèbre l’anniversaire de la sortie de Retour vers le Futur de Robert Zemeckis. D’accord, ce n’est pas 2001, l’Odyssée de l’Espace (un film un peu surfait) mais son mélange de rigolade, de nostalgie et de kitsch apporte à ce film, beaucoup moins prétentieux que le film de science-fiction de Kubrick, une pérennité que personne n’imaginait lors de sa sortie. Et surtout, le ressort de son intrigue reste des plus excitants. Le mérite en revient à H.G. Wells et à sa Machine à remonter le temps (un roman indémodable, paru en 1895).

Ici, un ado, Marty McFly, remonte vingt ans en arrière où il se rend compte qu’avant de repartir vers son époque, il doit réparer toutes les complications que son arrivée a provoquées pour éviter d’être effacé de l’Histoire.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs