Benoît Lutgen: «Le PS a un rapport malsain à l’Etat»

Benoît Lutgen © Belga
Benoît Lutgen © Belga

Mettre le PS dans l’opposition en Wallonie est «une mesure de bonne gouvernance, parce que le PS a un rapport malsain à l’Etat», selon le président du CDH, Benoît Lutgen, qui s’exprime samedi dans La Libre Belgique, le lendemain de l’investiture du gouvernement MR-CDH.

Le Parti socialiste «a une vision tentaculaire (de l’Etat, ndlr) où il cherche à s’infiltrer partout, où l’initiative privée et associative est bousculée par l’action publique», estime Benoît Lutgen.

«L’Etat a des rôles à jouer, c’est une évidence, mais il faut aussi pouvoir s’appuyer sur l’initiative citoyenne, privée, associative», poursuit l’humaniste. «Les pouvoirs publics fixent les objectifs. Et si d’autres peuvent les réaliser pour le compte de la collectivité, c’est beaucoup plus sain, parce que cela libère la créativité».

Interrogé sur les raisons pour lesquels les humanistes ont toutefois gouverné si longtemps avec le PS, Benoît Lutgen estime que «c’est un long cheminement». «Ce qui a aussi participé à l’écœurement, c’est l’accumulation des scandales pour lesquels le PS porte une lourde responsabilité, et le manque de réaction forte de sa part».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous