Aïd 2017

Aucun dispositif d’abattage n’est prévu

Les membres de la communauté musulmane de Bruxelles qui souhaitent sacrifier un mouton pour l’Aïd-el-Kebir, prévu cette année début septembre, risquent de ne pas pouvoir respecter leur tradition. La Région a décidé de ne plus proposer de site d’abattage mobile et les communes disent ne pas avoir les moyens (financiers et légaux) d’en mettre en place.

En effet, une directive européenne interdit à présent l’abattage sans étourdissement dans les abattoirs temporaires. L’année dernière la Région avait mis en place un abattoir modulaire, qui permettait de respecter cette directive. Les communes, elles, n’ont pas les moyens de proposer un tel mécanisme.

A près d’un mois de l’Aïd, il semblerait que les fidèles bruxellois ne pourront donc pas faire abattre de mouton près de chez eux. C’est la première fois depuis quinze ans que cela se produit. La décision aura également été influencée par la débâcle de l’année passée. Pour rappel, c’est la Région qui pour la première fois se chargeait d’organiser l’abattage rituel. La société désignée n’avait pas été en mesure d’assurer les livraisons à temps. La Région avait d’ailleurs décidé d’indemniser les fidèles lésés et de ne plus organiser l’abattage rituel.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous