Venezuela: Nicolas Maduro embarrassé face caméra par le rejet de sa carte d’électeur

Le vote était suivi par des caméras de télévision diffusant en direct sur la chaine officielle. © AFP.
Le vote était suivi par des caméras de télévision diffusant en direct sur la chaine officielle. © AFP.

Le président vénézuelien Nicolas Maduro s’est retrouvé dans une position inconfortable dimanche, lorsque sa carte d’électeur a été rejetée alors qu’il se présentait pour voter lors de l’élection controversée pour l’Assemblée constituante appelée de ses vœux.

La situation était particulièrement embarrassante pour le chef d’Etat qui était suivi par des caméras de télévision diffusant en direct son vote sur la chaine officielle.

Un scanner de vérification électronique a refusé son identifiant d’électeur, ce «carnet de la Patria», carte dotée d’un QR code qui permet à la fois de voter et de bénéficier des programmes sociaux. Le lecteur a alors indiqué le message «la personne n’existe pas ou son carnet a été annulé».

Le leader votait dans une banlieue populaire à l’est de la capitale Caracas, en compagnie de son épouse. Les caméras ont rapidement cessé de filmer cet instant d’embarras pour Maduro, plus que jamais contesté dans son pays au bord de la guerre civile.

«La personne n’existe pas ou son carnet a été annulé.» © AFP.

La vidéo de ce moment a été partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux. Les commentaires associés ironisaient sur la nature non démocratique du scrutin contesté par l’opposition, et non reconnu par les USA, l’UE et de nombreuses nations d’Amérique latine.

Une douzaine de personnes sont décédées lors de faits de violence qui ont éclaté dans diverses régions du pays en marge du scrutin décrié.

Venezuela: 41,53% des électeurs ont voté lors de l’élection de l’Assemblée constituante

Par AFP

Plus de 8 millions de Vénézuéliens, soit 41,53% des électeurs, ont voté dimanche lors de l’élection de l’Assemblée constituante voulue par le président Nicolas Maduro, ont indiqué les autorités en charge du scrutin.

«Le taux de participation est extraordinaire avec 41,53% des électeurs du Venezuela qui ont voté, soit 8.089.320 votants», a annoncé Tibisay Lucena, présidente du Conseil national électoral (CNE).

À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Theresa May, mercredi, devant les parlementaires britanniques, à la Chambre des Communes
: «
la solution est à Londres, pas à Bruxelles
», constatent les Européens.

    Brexit: May sauvée, les Européens restent perplexes sur l’adoption de l’accord de sortie par Westminster

  2. Emmanuel Macron, à la sortie de la réunion de crise.

    Fusillade à Strasbourg: Macron contre l’opposition et la théorie du complot

  3. Plusieurs communes de Wallonie touchées par le plan de réduction des boîtes aux lettres rouges voulu par Bpost se mobilisent pour tenter de les sauvegarder.

    Suppression de boîtes aux lettres: les communes se rebiffent

Chroniques
  • Visa pour la Flandre: il faut que vous le sachiez…

    Il faut que vous le sachiez : le déséquilibre Nord-Sud en Belgique ne concerne pas que la croissance économique ou les situations budgétaires, il touche aussi au volume d’informations. Alors que le Belge francophone est calé dans son fauteuil après les JT devant une série, un film ou un match de foot, un certain public flamand est, lui, en immersion dans un bain d’interviews longues, d’analyses de haute tenue en lien avec l’actualité du jour. Et pas que flamande : de tout ce qui se passe en Belgique, même francophone et dans le monde.

    De 20 à 21h, chaque jour de la semaine, la Flandre peut se nourrir de Terzake suivi de De Afspraak. Le premier  talk-show est animé par un couple d’intervieweuses redoutées car coriaces et très au fait de leurs dossiers. Annelies Beck et Kathleen Cools sont ainsi autant louées qu’insultées sur les médias sociaux par des obsédés de l’opinion. D’un à trois thèmes...

    Lire la suite