Accueil Économie Consommation

Augmentations de prix, travaux, téléphonie…: ce qui change le 1er août

Combien coûtera votre abonnement téléphonique ? Quels nouveaux chantiers sur les routes wallonnes ? Et à Bruxelles ? Voici tout ce qui va changer à partir du 1er août.

Temps de lecture: 2 min

Sur la route et dans votre porte-feuille, plusieurs changements sont à prévoir dès ce mardi 1er août.

Adaptation de l’offre et des prix chez Proximus

Les abonnements Proximus seront plus chers mais aussi plus volumineux. Les prix des abonnements augmenteront de 15€ à 15,99€/mois pour le Mobilus S, de 25€ à 26,99€/mois pour le Mobilus M, de 40€ à 42,99€/mois pour le Mobilus L. De la même manière les clients pourront profiter d’une augmentation des données. Ils pourront surfer davantage, que cela soit depuis la Belgique ou à l’étranger.

Travaux en Wallonie et à Bruxelles

La deuxième phase du chantier de la N50, appelée « Route de Wallonie », entre Baudour et Ghlin, près de Mons débutera ce 1er août. Le tronçon sera donc fermé à la circulation, d’après la société de financement complémentaire des infrastructures (Sofico).

Sur la E40, une bande de circulation supplémentaire sera accessible à partir du 1er août, entre 5 heures et midi, c’est-à-dire sur quatre bandes. Il s’agit de l’axe reliant Louvain à Bruxelles, selon l’Agence flamande de la Mobilité. Le reste de la journée et le week-end, le nombre de bandes sera limité à trois.

Libéralisation du prix des bonbonnes de gaz

Le 1er août, ce sera aussi la fin de la limitation du prix des bonbonnes de gaz, a annoncé Kris Peeters, ministre de l’Économie et des Consommateurs, dans un communiqué. Pourquoi ? Car avant, « les bonbonnes étaient utilisées pour satisfaire des besoins fondamentaux ». Alors qu’aujourd’hui, elles servent davantage à allumer un barbecue. Le « prix maximum ne correspond plus à la réalité économique », ajoute Kris Peeters. Par conséquent, le prix des bonbonnes de gaz n’aura plus de limite et risque de s’envoler.

Fin de remboursement pour certains patients

Les deux médicaments Coruno et Corvaton, prévus pour soigner les angines de poitrine, seront toujours remboursés pour les patients traités avant le 1er août, mais pas pour les nouveaux patients. Ceci s’accompagnera toutefois d’une baisse de prix du médicament Coruno. Le prix de Corvaton restera inchangé, comme l’indique le Klav, l’Union royale des pharmaciens du Limbourg, sur son site.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko