Accueil Monde États-Unis

Le fiasco russe de Donald Trump

Pour le moment, le président Trump a dû baisser pavillon devant le Congrès sur le dossier russe. Contre sa volonté, on en revient aux vieux réflexes de la guerre froide…

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Depuis New York

Volontiers provocateur et pragmatique, Donald Trump pourrait être tenté de voir dans les représailles russes un mal pour un bien : la suppression de 755 postes diplomatiques allégera considérablement le fardeau financier de la « Mission Russie », si cruciale au Département d’État. Les relais ultra-conservateurs de la Maison Blanche, qui voient dans la diplomatie américaine un repaire de « libéraux » (gauchistes) bien trop multilatéralistes pour être honnêtes, ne manqueront pas d’invoquer ce point.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Stenuit Fernand, jeudi 10 août 2017, 14:28

    Autant dire que Trump est un président sans pays . Dans l'incapacité de faire . En attente d'une camisole de force .

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs