Accueil

Sida: un médicament-vaccin testé avec succès en Belgique

Ce traitement préventif est remboursé pour les groupes à risque en Belgique. Le pays est ainsi un pionnier européen dans la lutte contre le VIH.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Lors de la conférence internationale sur le sida qui s’est tenue la semaine dernière à Paris, des chercheurs belges ont dévoilé pour la première fois les résultats d’une étude inédite. Il s’agissait de la première expérimentation belge pour un traitement pré-exposition contre le virus. Et, aucun doute selon les scientifiques, c’est un franc succès, selon les informations du Soir.

Le principe est simple : des séronégatifs qui courent un risque élevé de contamination sont invités à prendre du Truvada, un médicament anti-rétroviral préventif.

100 nouvelles contaminations annuelles

En Belgique, les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes représentent environ la moitié des 1.000 nouvelles contaminations annuelles, un des taux les plus élevés d’Europe occidentale. Ce groupe à risque a donc été ciblé par l’étude.

Parmi les 200 participants, on trouve ainsi des hommes dont le compagnon est séropositif, d’autres pratiquant le « chemsex » (des relations sexuelles sous influence de substances) ou le sexe récréatif, qui peut laisser supposer que le port du préservatif ne sera pas systématique.

Ces patients ont été informés sur les risques de ces pratiques sexuelles et se voient évidemment recommander le port du préservatif.

A l’issue de l’expérimentation, aucun des 200 patients n’a été contaminé. «  C’est un résultat remarquable », commente Kristien Wouters, de la clinique ARC de l’Institut de médecine tropicale d’Anvers, qui a mené l’étude.

À lire aussi Édito | Contre le sida, il faut oser dépasser son égoïsme

« C’est même mieux qu’un vaccin »

« C’est même mieux qu’un vaccin, puisque cela protège complètement si l’on prend bien ses médicaments. Aux Pays-Bas, dans une étude comparable, ils ont constaté une contamination », explique la chercheuse.

Les résultats de cette étude viennent soutenir la décision prise début juin par la ministre de la Santé Maggie De Block (VLD) de rembourser les médicaments utilisés dans le cadre d’un traitement préventif pour les personnes présentant un haut risque d’infection.

« Une décision… couillue », apprécie un spécialiste du sida. La Belgique se retrouve ainsi parmi les pionniers européens, devenant le troisième pays du continent à rembourser ce traitement. A l’avenir, les experts envisagent de voir se développer les formes de traitement préventif.

Découvrez l’analyse intégrale sur Le Soir+

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

Sur le même sujet

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une