Accueil Monde États-Unis

Trump aurait dicté une fausse déclaration sur la rencontre de son fils avec l’avocate russe

En juin 2016, le fils du président a rencontré une avocate russe. Officiellement, ils auraient « principalement parlé d’un programme d’adoption d’enfants russes ».

Temps de lecture: 2 min

Donald Trump a dicté une fausse déclaration sur la réunion tenue par son fils aîné, Donald Trump Jr., avec une avocate russe pendant la campagne présidentielle. C’est ce qu’affirme ce mardi matin le Washington Post.

Selon le journal américain, après la révélation de la réunion, les conseillers de la Maison-Blanche se sont affairés à trouver une réponse claire pour désamorcer une situation délicate. Leur stratégie : dire toute la vérité pour ne pas être mis en cause si de nouveaux détails de la rencontre étaient révélés. Mais dans les heures qui suivirent, le président aurait décidé de changer les plans.

À lire aussi La «Russian connection» atteint la famille Trump, via le fils Donald Jr

Un nouvelle déclaration... fausse

Le 8 juillet, à bord d’Air Force One pour rentrer aux Etats-Unis, le président américain a personnellement dicté une nouvelle déclaration à son fils. Dans celle-ci, il affirmait que son fils Donald Trump Jr. et l’avocate russe avaient « principalement parlé d’un programme d’adoption d’enfants russes » pendant la réunion.

Ces déclarations se sont ensuite révélées fausses.

Cette intervention personnelle de Donald Trump dans la réponse de son fils s’ajoute à une série d’actions qui pourraient une nouvelle fois fragiliser le président américain, ainsi que certains membres de son cercle proche, conclut le Washington Post.

Une rencontre au coeur des attentions

Pour rappel, en juillet, le fils aîné du président américain avait admis avoir rencontré l’avocate Natalia Veselnitskaya qui lui avait été présentée comme une émissaire du gouvernement russe en possession d’informations potentiellement compromettantes sur Hillary Clinton.

Cette rencontre avait eu lieu dans ses bureaux, en compagnie du gendre de l’actuel président, Jared Kushner, et de son directeur de campagne, Paul Manafort.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Langhendries Benoît, mardi 1 août 2017, 17:06

    Mesdames, Messieurs, trouvez-vous très important de toujours parler de Monsieur Trump à toute heure du jour et de la nuit ? Je dis ça car depuis son élection les journalistes bien pensant n'en peuvent plus de haine à son égard (bon, ils auraient bien aimé que la corrompue yankee mariée au corrompu et libidineux sudiste venant de l'Arkansas soit à la Maison Blanche américaine -il y a une autre Maison Blanche dans le monde, à Moscou, et un restaurant porte ce nom là également- pour y dominer, ou croire qu'elle domine, l'humanité dans son ensemble, mais bon, il se fait que c'est un petit-fils d'immigré allemand qui y est à la Maison Blanche américaine). Ne trouvez-vous pas plus utile de rappeler que l'austérité économico-budgétaire (tuant à coup sûr, toute tentative de croissance économique) imposée par le disciple du sinistre Franz-Jozef Strauss (Wolfgang Schaüble) dresse les gens les uns contre les autres, que l'euro (monnaie très, très mal ficelée car elle mélange des économies ne pouvant que très difficilement s'assembler entre elles) n'apporte rien de ce que ses promoteurs promirent, que l'Union-Européenne n'est pas cette démocratie qu'ont nous a présenté et qu'elle n'a jamais été une source de paix (la preuve par la Yougoslavie), que notre production industrielle est euthanasiée par le libre-échangisme européiste, que le chômage fait des ravages en Europe de l'Ouest ou, encore, qu'un illustre inconnu a été "élu" président de la république avec, seulement, 40,39 % des suffrages du corps électoral français au complet (avec une abstention de 38,90 % et je ne vous parle même pas des résultats des élections législatives françaises de 2017) ? Que vous ayez été stupéfait par l'élection de Monsieur D. Trump, soit. Mais, s'il-vous-plaît, pouvez-vous redescendre sur Terre ? Lui ou la corrompue yankee, quelle différence ? Une guerre probable chez-nous voulue par les faucons US, est de toute manière dans leurs plans communs. Prenez vigoureusement position pour ce qui passe chez-nous, pour que le bien-être général puisse régner chez-nous, pour que notre nature (déjà que l'Europe de l'Ouest est sur-urbanisée depuis longtemps) et pour que le plein-emploi digne et décent se ré-installe durablement en Europe de l'Ouest !

  • Posté par Monsieur Alain, mardi 1 août 2017, 7:59

    A force de prétendre que D. Trump est fragilisé, il ne devrait plus pouvoir tenir debout. Certes, "tout le monde" (enfin nous quoi !) aimerait bien qu'il disparaisse mais rien ne se passe. Le gaillard est bien plus solide et bien plus soutenu qu'on ne le voudrait et les articles de presse qui le prétendent fragilisé ne sont en fait que des incantations morbides.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une