Accueil Société

Une autre guerre dans la guerre des hommes

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 2 min

Le mythe des mains coupées versus le mythe des francs-tireurs : la Grande Guerre a donné elle aussi dans la propagande, même si elle reste loin en la matière de ce qui fit la force d’Hitler et du nazisme.

Dès le début du mois d’août 1914 circule une rumeur affolante dans les territoires envahis : les soldats allemands coupent les mains des femmes pour voler leur alliance. Ils amputent les enfants et les nourrissons. Dans le camp d’en face, traumatisés par les francs-tireurs qu’ils ont dû affronter pendant la guerre franco-prussienne de 1870-1871, les Allemands prétendent que ceux-ci pullulent au sein de la population belge. D’où des rétorsions à l’égard des civils et un certain nombre de massacres, semblables aux tueries de Latour et d’Ethe.

L’affaire n’en restera pas là. Les versions des uns et des autres s’affronteront après l’Armistice lorsqu’il s’agira de fixer les réparations dues par le vaincu.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs