Accueil Société

De Ethe à Latour, voyage au cœur des villages martyrs

Cinq jours durant, « Le Soir » vous fait redécouvrir des sites illustres de la Grande Guerre. Notre voyage commence par l’évocation des villages martyrs wallons. En août 1914, à Ethe et à Latour, des centaines de civils ont payé de leur vie la furie de l’invasion allemande.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 7 min

Dans « La bataille de Virton », un récit publié au lendemain de la Grande Guerre, l’abbé Charles Dubois écrivait : « Cependant, à Ethe comme dans tous les autres villages du Luxembourg où se déroula la bataille, les habitants avaient improvisé de toutes pièces le service de la Croix-Rouge. M. le comte de Brie, gouverneur de la province, ouvrit toute grande les portes du château de Laclaireau ; M. le docteur Dordu offrit sa maison à l’entrée de Belmont, Les Prussiens le récompensèrent de sa charité : le lendemain, ils mirent le feu à l’ambulance, jetèrent dehors médecins et blessés, et fusillèrent les brancardiers français sous les yeux de leur major. »

Ce qui est arrivé à Ethe cet été-là s’est produit dans une centaine de localités wallonnes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Dopchie Henri, mercredi 2 août 2017, 17:25

    Le terrorisme islamiste est effectivement comparable au terrorisme allemand de 1914, mais il n'est pas combattu comme le fut ce dernier en 1914.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs