Accueil Belgique

Charles de Broqueville, le maillon fort

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 2 min

Charles de Broqueville est chef du gouvernement belge depuis trois ans lorsque la guerre éclate. En 1911, la victoire de ce catholique aux élections législatives a marqué aussi celle de la Jeune Droite au détriment de la gauche.

Charles de Broqueville est également ministre de la Guerre. Conscient des dangers que représente pour la Belgique la montée de la tension entre la Triple Alliance et la Triple Entente, il entreprend de réorganiser l’armée. Il élargit sa base de recrutement fixée jusque-là à un fils par famille. En 1913, il réussit à faire voter une loi généralisant le service militaire. 350.000 hommes peuvent être théoriquement mobilisés à la veille de la Grande Guerre. Le haut commandement est réorganisé et le réarmement s’intensifie. Cette politique permettra au pays de tenir le choc du 4 août 1914 et de résister sur l’Yser pendant quatre ans.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs