Accueil Opinions Débats et idées

C’est vous qui le dites: «La Terre vit à crédit, notre modèle de société est intenable»

L’humanité a consommé ce mercredi la totalité des ressources que la planète peut renouveler en un an et vivra donc « à crédit » jusqu’au 31 décembre. Vous avez été nombreux à réagir à cette date, qui tombe chaque année un peu plus tôt.

Débat - Temps de lecture: 2 min

Les faits

L’humanité a consommé ce mercredi la totalité des ressources que la planète peut renouveler en un an et vivra donc « à crédit » jusqu’au 31 décembre, a calculé l’ONG Global Footprint Network, relevant que ce moment survient de plus en plus tôt chaque année.

ENVIRONNEMENT-RESSOURCES-CLIMAT-ENERGIE-CONSOMMATION.jpg

Le mercredi 2 août marque pour la Terre le « jour du dépassement » (« overshoot day » en anglais) : « À partir de cette date, l’humanité aura consommé l’ensemble des ressources que la planète peut renouveler en une année », expliquent Global Footprint et le WWF.

CORRECTION-ENVIRONNEMENT-RESSOURCES-CLIMAT-CONSOMMATION-ENERGIE.jpg

C’est vous qui le dites

« Un exemple parmi beaucoup d’autres pour ouvrir les yeux à tous ceux qui refusent de voir que notre modèle de société est intenable sur le long terme », écrit Marcel D.C sur le site du Soir.

« La date va bientôt croiser celle de la libération fiscale des Belges, c’est dire la gravité de la situation », ironise Victor M., en faisant un parallèle avec un autre indicateur bien connu (et, par ailleurs, décrié).

« Le problème avec la terre et la nature, c’est qu’elle sera bien plus agressive que votre banquier quand nous ne pourrons plus payer les seuls intérêts de cette dette », s’inquiète Stéphane N.

L’avis du « Soir »

Dans son éditorial du 1er juin dernier, jour où Donald Trump a annoncé sa décision de faire sortir les Etats-Unis de l’Accord de Paris sur le climat, Michel de Mulenaere listait « trois impératifs » pour sauver la planète : « D’abord prouver au monde économique que, malgré le hoquet américain, le vent dominant reste à la transition vers un modèle « bas carbone ». Ensuite éviter la contagion du repli sur soi et montrer au reste du monde que les échanges sont désormais orientés par une coalition de pays désireux de tenir leurs engagements, voire d’en faire davantage. Enfin signifier aux populations, surtout dans les pays les plus fragiles, que l’espoir n’est pas perdu. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Arnould Philippe, jeudi 3 août 2017, 0:58

    " ironise Victor M., en faisant un parallèle avec un autre indicateur bien connu (et, par ailleurs, décrié)." Et le jour du dépassement aussi, l'est…

  • Posté par Lacroix André, mercredi 2 août 2017, 20:53

    Monsieur de Mulenaere , si vous croyez toujours que les pays les plus fragiles espèrent encore quelque chose de positif de la part des pays riches ( tous les pays riches ) , je crains que vous ne viviez prochainement une terrible désillusion . Egoïsme et hypocrisie sont en effet les mots clefs du capitalisme conquérant, de quelque partie du monde qu'il soit . Que je voudrais , comme vous , encore espérer à la fin du repli sur soi et au respect des engagements pris .. car .il y va de la survie des générations futures , riches ou pauvres .

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Débats et idées

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs