Accueil Belgique Politique

Armand De Decker va cumuler sa pension de bourgmestre et son revenu de député

Marc Cools, le premier échevin de la commune d’Uccle, déplore la situation sur Facebook.

Temps de lecture: 2 min

Le bourgmestre démissionnaire d’Uccle, Armand De Decker (MR), a annoncé qu’il renonçait à la rémunération de bourgmestre à laquelle il pouvait encore prétendre pendant quelques semaines jusqu’à la désignation de son successeur. Il n’a par contre pas précisé qu’il avait demandé de pouvoir bénéficier à partir de ce moment de sa pension de bourgmestre, a déploré mercredi le premier échevin de la commune d’Uccle, Marc Cools (MR), via son profil Facebook.

«Une pension qu’il va pouvoir cumuler avec son traitement de député (environ 10.000 euros brut par mois). Même si le cumul après 65 ans d’une pension et d’autres revenus professionnels est légal, la décence aurait voulu qu’il attende de ne plus être parlementaire pour pouvoir bénéficier de sa pension de bourgmestre. D’autant plus que son épouse est également députée bruxelloise et que tous deux ont encore d’autres mandats rémunérés», a dénoncé l’ex-candidat à la succession d’Armand De Decker à la tête de la commune.

A la suite de la démission d’Armand De Decker, la section libérale d’Uccle avait désigné le 25 juin dernier le député bruxellois et échevin des Finances de la commune, Boris Dilliès, par 14 voix sur 19 comme candidat pour succéder à M. De Decker, démissionnaire. La Justice et une commission d’enquête parlementaire cherchent à connaître le rôle, voire le degré d’implication de ce dernier dans le Kazakhgate.

M. Dilliès devrait prochainement prêter serment, à l’issue de la procédure de vérification légale en cours à cet effet à l’échelon régional.

À lire aussi L'heure de vérité pour Armand De Decker

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Georges-marc Andre, mercredi 2 août 2017, 21:59

    Merci pour certains commentaires et contradictions. Je confirme néanmoins mon point de vue, aucun d'entre nous, lecteurs, ne connaît le dossier à ce stade, ni les arguments de la partie civile et/ou de la défense, ni évidemment les jugements qui seront rendus par la justice. Dans ce contexte, à ce stade, il n'appartient à personne, et notamment pas aux journalistes qui publient sans la moindre censure leurs opinions personnelles à charge et rarement à décharge (il faut vendre sa prose!) de prendre position. Bref, que chacun pense comme il veut; mais, personnellement, je considère que Le Soir et son journaliste n'apportent rien de concret et ne respectent pas leur déontologie en publiant un tel article.

  • Posté par Hubin Olivier, mercredi 2 août 2017, 22:53

    Ça c'est sûr qu'en matière de déontologie, on est plus proche de celle d'Alain Mathot...Ouf, le CPAS d'Uccle dont tout le monde sait qu'il manque de moyens, ne va pas devoir supporter cette charge supplémentaire ! Merci Armand pour ce geste qui t' honore ( Ça doit être le seul...)

  • Posté par PETIT Robert, mercredi 2 août 2017, 20:47

    J'ai éminemment de respect pour Monsieur Marc Cools (voir mon commentaire ci-dessous) mais je regrette qu'il mêle l'épouse de Monsieur De Decker à cette affaire. Madame Jacqueline Rousseaux a parfaitement le droit de mener sa carrière comme elle l'entend, quelles que soient les prises de position de son époux ! Où est l'égalité homme-femme dans ce débat ???

  • Posté par Hubin Olivier, mercredi 2 août 2017, 23:06

    Il ne s'agit pas de prise de position maisde corruption, de faux et usage de faux,

  • Posté par Hubin Olivier, mercredi 2 août 2017, 23:05

    Il ne s'agit pas de prise de position maisde corruption, de faux et usage de faux,

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une