Accueil Sports Football Football à l'étranger

L’édito de Philippe Dewitte: indécense

Quel est le prix d’un pain au chocolat ? « 10 à 15 centimes d’euros », avait répondu Jean-François Copé. Une réponse dix fois en dessous de la réalité qui avait coulé l’ex-président des Républicains français, crédité de… 0,3 % des voix aux primaires de la droite, en novembre dernier.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Les politiciens vivent dans un autre monde, où les jetons de présence, et surtout d’absence, n’ont pas de prix. Les clubs et les sportifs d’élite viennent, eux, d’une autre galaxie. Avec les 222 millions payés par le PSG au Barça pour le transfert de Neymar, on pourrait s’offrir 148 millions de pains au chocolat. Pas de quoi régler le problème de la faim dans le monde, mais tout de même…

La star brésilienne va toucher, en France, 35 millions d’euros net par an mais… ne paiera pas l’impôt sur la fortune, dont sont exemptés les primo-arrivants pendant cinq ans. Juste la durée de son contrat. Les lois sont bien faites. Et les frontières de l’indécence toujours plus reculées, quand de « vrais » travailleurs, qui ne s’amusent pas à shooter dans un ballon, peinent à régler leur loyer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Hubin Olivier, mercredi 2 août 2017, 22:03

    Il n'aura pas besoin de s' agenouiller dans le bois de Boulogne pour gagner sa vie, c'est vrai que le prix de la passe a l' air élevé...

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs