Le gouvernement wallon approuve des subventions pour créer trois crèches

Le gouvernement wallon a approuvé des subventions d’un montant de deux millions d’euros, destinées à créer trois crèches pour une capacité totale de 102 places, a indiqué jeudi matin la ministre wallonne de la Petite enfance Alda Greoli.

Les subventions seront réparties entre trois communes qui avaient répondu à un appel à projet dans le cadre du plan Cigogne 3: Visé (Liège), Rouvroy (Luxembourg) et Ecaussinnes (Hainaut). C’est Ecaussinnes qui se taille la part du lion - 1.347.725 euros - pour construire une crèche de 48 places. Visé obtient 559.900 euros pour transformer un bâtiment et permettre la création de 36 places en crèche. Rouvroy recevra 460.800 euros pour aménager un bâtiment et créer 18 places.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Elaborer des vaccins et des traitements prend du temps. Dans l’urgence, les chercheurs testent des molécules efficaces contre d’autres virus.

    Comment un laboratoire belge traque le coronavirus

  2. En 2020, la liste des travaux en attente flirte avec les 113
millions d’euros alors qu’il y a moins de 20
millions à distribuer.

    Ecoles: quatre classes sur dix risquent la fermeture dans les 5 à 10 ans

  3. © Photo News.

    Au Parlement, la coalition Vivaldi se démarque pour voter les lois

La chronique
  • Du triomphe des Verts à l’écologie comme religion

    Top là !… Les écologistes autrichiens n’ont pas longtemps hésité avant de signer un accord de gouvernement avec la droite très conservatrice autrichienne.

    Les « Grünen » allemands s’apprêtent à les imiter.

    Trois semaines plus tard, à Paris, l’extrême gauche écolo-anarchisante d’« Extinction-Rebellion » s’attaquait à des succursales bancaires et dégradait, après les avoir envahis, les locaux de la société financière BlackRock.

    Entre les deux événements, c’est le centrisme macronien qui décidait de se repeindre en vert. En vert cru.

    Il existe également un écologisme d’extrême droite, rappelait opportunément Le Figaro  : l’immigration désignée comme une pollution. La ruralité opposée à la ville corruptrice, retour à la terre. Le refus de la PMA ou de la GPA assimilé à un refus des OGM. Contre l’atteinte à l’intégrité de la nature, contre...

    Lire la suite