Le boxeur Wladimir Klitschko, invaincu pendant 11 ans en carrière, annonce sa retraite (vidéos)

Le boxeur Wladimir Klitschko, invaincu pendant 11 ans en carrière, annonce sa retraite (vidéos)
Photonews

Wladimir Klitschko, frère de Vitali, également boxeur, a débuté sa carrière professionnelle en 1996. Après 24 succès consécutifs, il connaît sa première défaite contre l’Américain Ross Puritty en décembre 1998.

Il sera ensuite double champion du monde des poids lourds, de 2000 à 2003 et de 2006 à 2015. ’Doctor’ décroche le titre mondial WBO en 2000, qu’il conserve jusqu’en 2003. Après une année 2004 compliquée, Klitschko reprend sa marche en avant.

En 2006, il prend la mesure de l’Américain Chris Byrd et s’empare des titres IBF et IBO. En février 2008, il devient le premier champion unifié IBF-WBO en battant, au Madison Square Garden de New York, le Russe Sultan Ibragimov, invaincu jusque-là.

Klitschko restera ensuite invaincu jusqu’en novembre 2015, battu par le Britannique Tyson Fury. Cette défaite met fin à 11 années d’invincibilité. En avril 2017, Klitschko disputera son dernier combat, battu par un autre Britannique, Anthony Joshua, pour les titres WBA, IBF et IBO. La revanche entre les deux hommes, prévue le 11 novembre prochain à Las Vegas, n’aura donc pas lieu.

«Après mon dernier combat contre Anthony Joshua, des décisions se sont imposées. Je n’avais jamais imaginé mener un parcours sportif aussi long et réussi (...) je vous remercie tous du fond du cœur», a déclaré le boxeur de 41 ans.

Au total, ’Steelhammer’ aura disputé 69 combats professionnels et en aura gagné 64, dont 54 par KO.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Elaborer des vaccins et des traitements prend du temps. Dans l’urgence, les chercheurs testent des molécules efficaces contre d’autres virus.

    Comment un laboratoire belge traque le coronavirus

  2. En 2020, la liste des travaux en attente flirte avec les 113
millions d’euros alors qu’il y a moins de 20
millions à distribuer.

    Ecoles: quatre classes sur dix risquent la fermeture dans les 5 à 10 ans

  3. © Photo News.

    Au Parlement, la coalition Vivaldi se démarque pour voter les lois

La chronique
  • Du triomphe des Verts à l’écologie comme religion

    Top là !… Les écologistes autrichiens n’ont pas longtemps hésité avant de signer un accord de gouvernement avec la droite très conservatrice autrichienne.

    Les « Grünen » allemands s’apprêtent à les imiter.

    Trois semaines plus tard, à Paris, l’extrême gauche écolo-anarchisante d’« Extinction-Rebellion » s’attaquait à des succursales bancaires et dégradait, après les avoir envahis, les locaux de la société financière BlackRock.

    Entre les deux événements, c’est le centrisme macronien qui décidait de se repeindre en vert. En vert cru.

    Il existe également un écologisme d’extrême droite, rappelait opportunément Le Figaro  : l’immigration désignée comme une pollution. La ruralité opposée à la ville corruptrice, retour à la terre. Le refus de la PMA ou de la GPA assimilé à un refus des OGM. Contre l’atteinte à l’intégrité de la nature, contre...

    Lire la suite