Étudiant de l’Ihecs incarcéré en Turquie: voici le reportage mentionné dans l’acte d’accusation

© Facebook
© Facebook

Le journaliste indépendant français Loup Bureau, également étudiant à l’Ihecs en journalisme à Bruxelles, a été inculpé pour « participation à un groupe terroriste », a fait savoir l’un de ses avocats, Me Martin Pradel, cité par Le Monde.

Son conseiller précise également que c’est un reportage diffusé par TV5 Monde en 2013 qui est mentionné dans l’acte d’accusation visant Loup Bureau, et non une photo du jeune homme en compagnie des combattants kurdes en Syrie, visible sur son profil Facebook. Pour cette enquête, le journaliste avait suivi des populations civiles kurdes ayant fait le choix de s’engager aux côtés de combattants du YPG pour lutter contre Daesh. Ces groupes de combattants sont considérés comme des organisations terroristes par la Turquie.

Situation inquiétante

Pour Me Pradel, la situation est plus inquiétante que lors des arrestations précédentes. «  Cette fois, la situation est bien plus alarmante : Loup Bureau est inculpé. Il est formellement mis en cause par les autorités turques qui emprisonnent en masse les journalistes qui souhaitent faire preuve d’indépendance en parlant de la guerre que mène la Turquie à sa frontière syrienne », explique-t-il.

Son père, Loïc Bureau, professeur d’histoire-géographie, a pu l’avoir « deux minutes » au téléphone ce mardi. « Il s’est vu reprocher le fait de travailler sans autorisation en Turquie », explique-t-il avant d’ajouter : « Il voulait faire un article sur la vie des populations autour de ces frontières, en allant du côté turc et du côté des Kurdes irakiens ».

Un avocat a été mandaté sur place pour réclamer la libération du jeune homme âgé de 27 ans. Une nouvelle audience doit avoir lieu ce jeudi à la prison de Sinark où il est emprisonné. « Nous allons demander sa libération. On ne veut surtout pas que la situation soit celle d’un maintien en détention », précise son avocat.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous