Accueil Monde France

La difficile cohabitation des brebis et de l’ours des Pyrénées

Pastoralisme traditionnel et espèce traditionnelle : une cohabitation impossible ? La décision du ministre de l’Écologie, Nicolas Hulot, est attendue.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

La découverte des cadavres de 18 brebis dans le secteur de « Léziou » du versant français du Mont-Rouch (Pyrénées), ajoute autant de victimes au dérochement de 208 ovins survenu dans la nuit du 16 au 17 juillet et attribué à un ours par les bergers. Les éleveurs de montagne, quinze jours après la catastrophe la plus importante qu’aient connue les Pyrénées depuis la réintroduction de l’ours, il y a 20 ans, espéraient toujours retrouver vivants 96 brebis et moutons, montés en estive avec 700 de leurs congénères, dont près d’un tiers ne reviendra pas dans les bergeries de la vallée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs