Accueil Société

Catherine De Bolle, Commissaire générale de la police fédérale: «A mes débuts, on s’est inquiété du fait que je suis une femme»

La Commissaire générale de la police fédérale Catherine De Bolle oeuvre à la féminisation de son institution. Parcours de la 1ere « flic du Royaume » dans ce monde d’hommes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Elle fut l’une des premières officiers féminins de la gendarmerie, la première femme à accéder au rang de chef d’une zone locale de police, la première, aussi, à devenir Commissaire générale de la police fédérale. Elle a fait son entrée au Bureau exécutif d’Interpol et sera peut-être en décembre prochain la patronne d’Europol. Catherine De Bolle a vaincu toutes les difficultés. Son combat pour les femmes est le même que celui qu’elle mène pour les Droits de l’Homme.

Vous avez choisi de nous recevoir à Malines, à la caserne Dossin, dont le Musée rappelle que c’est d’ici que partirent les convois emmenant les Juifs de Belgique vers les camps d’extermination durant la Seconde Guerre mondiale. Pourquoi ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Dubois Raymond, dimanche 6 août 2017, 10:47

    Merci pour votre engagement

  • Posté par Monsieur Alain, samedi 5 août 2017, 9:31

    Itinéraire d'une policière de grandes qualités.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs