Accueil Société Santé

Le réchauffement climatique pourrait faire bondir le nombre de morts en Europe

Les catastrophes naturelles, telles que vagues de chaleur, inondations ou tempêtes risquent de se multiplier.

Temps de lecture: 2 min

Les vagues de chaleur, inondations, tempêtes et autres phénomènes extrêmes pourraient faire 152.000 morts par an en Europe d’ici à la fin du siècle, contre environ 3.000 par an actuellement, essentiellement à cause du réchauffement climatique, informe une étude publiée samedi.

2 Européens sur 3 exposés

Environ deux Européens sur trois pourraient être exposés tous les ans à de telles catastrophes d’ici à 2100, contre 5 % durant la période 1981-2010, écrivent les chercheurs du Centre commun de recherche de la Commission européenne dans la revue The Lancet Planetary Health. Ils pourraient mourir, être blessés, malades, perdre leur logement ou subir des effets indirects comme un stress après l’événement.

À lire aussi D’ici 30 ans, les vagues de chaleur seront bien plus fortes, plus longues et plus fréquentes

« Si le réchauffement climatique n’est pas contenu d’urgence et si des mesures d’adaptation appropriées ne sont pas prises, environ 350 millions d’Européens pourraient être exposés tous les ans à des phénomènes climatiques extrêmes dangereux d’ici à la fin du siècle », disent-ils.

Une augmentation exponentielle

Les vagues de chaleur seront le phénomène le plus meurtrier, provoquant 99 % des décès liés aux événements extrêmes, estiment les chercheurs. Le nombre de morts qu’elles entraînent pourrait « augmenter de manière exponentielle », grimpant de 2.700 à 151.500 par an (+5.400 %).

Les morts dues aux inondations sur les côtes augmenteraient elles aussi de manière importante (+3.780 %), atteignant 233 morts tous les ans à la fin du siècle contre six seulement en 1981-2010. Les hausses sont moindres pour les incendies (+138 %), les inondations fluviales (+54 %), les tempêtes (+20 %).

Du fait du réchauffement, le nombre de morts à cause des vagues de froid va baisser fortement, sans pour autant compenser ces hausses, soulignent les chercheurs.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Bachelart Bernard, samedi 5 août 2017, 20:38

    La température moyenne du globe a augmenté de 0,7° Celsius (chiffre du GIEC) au cours du XXe siècle. Depuis le début du présent siècle, il n'y a plus de tendance haussière, cf les mesures par satellites. Si l'effet d'îlot de chaleur dans les grandes villes est incontestablement d'origine humaine, il en va tout autrement du réchauffement plus général (et d'ailleurs très inégal sur la planète) pour lequel il paraît de plus en plus vraisemblable que la cause première est la variation de l'activité magnétique solaire. L'augmentation du taux de CO2 n'a qu'un effet plus faible car son action est déjà très proche de la saturation depuis plusieurs décennies et ne pourra donc plus beaucoup augmenter.

  • Posté par Pavoine Jean-Martin, samedi 5 août 2017, 12:19

    Le réchauffement climatique, au moins, personne ne sait très bien se qui va se passer réellement. Avec la surpopulation, l'extinction massive des espèces et l'épuisement des autres, la monoculture et la surconsommation des réserves, on a déjà une meilleure idée.

  • Posté par Remi Baeyens, samedi 5 août 2017, 11:58

    Nous sommes en phase de réchauffement climatique, mais le complément que l'on ajoute 'si il n'est pas contenu' laisse espérer que les moyens existent: quelle arrogance ! Tous les jours on lance des alertes à tel point que cela devient lassant, mais permet de créer des nouvelles taxes. Si le réchauffement continue, l'on dira que les moyens sont insuffisants et qu'il faut persévérer. Si le réchauffement s'arrête , l'on dira que les moyens sont efficaces. Dans ls 2 cas aura t'on démontré que le phénomène n'est pas naturel ? Scientifiquement non. Les modèles utilisés ne sont que des extrapolations et ne démontrent rien. A quand le théorème de Van Ypersele qui prouve par A+B que le réchauffement est d'origine humaine ?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs