Crise au Venezuela: les institutions «prises en otage», dénonce l’opposition

L’opposition vénézuélienne a dénoncé «la prise en otage» des institutions après le limogeage samedi de la procureure générale Luisa Ortega par l’Assemblée constituante voulue par le président Nicolas Maduro.

«Ce qui se passe au Venezuela, c’est une prise en otage totale de toutes les institutions par un seul camp, par un seul parti politique», a déclaré à la presse Julio Borges, président du parlement, seule institution contrôlée par l’opposition.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous