Accueil Opinions Éditos

Climat: l’occasion de larguer une détestable casserole

Les négociations sur la répartition des objectifs climatiques belges sont «une casserole que la Belgique traîne depuis des années». L’édito de Michel De Muelenaere.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Comme on le dit du côté d’une association engagée sur le terrain du climat et du développement, les négociations sur la répartition des objectifs climatiques belges sont « une casserole que la Belgique traîne depuis des années ». Une casserole qui, chaque année, devient plus lourde et plus tonitruante. Samedi matin, est apparu un espoir que notre pays et ses trois Régions se débarrassent de cette encombrante. Un accord. Un compromis, forcément. Pour lequel chaque ministre a dû triturer le mandat de négociation qu’il a reçu. Chacun ayant en tête l’importance du sujet et l’absolue nécessité de conclure avant le sommet climat qui se réunira à Paris en novembre. Beaucoup de choses restent encore à préciser ; Il reste du flou. Il faudra resserrer tous les boulons. Mais alors que 2020 approche, cet accord servira surtout à se répartir les prochains engagements de notre pays. Pour 2030 cette fois. En espérant que ne se répète pas le même vaudeville.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs