Accueil Économie Agriculture

Chickfriend, de la success story au scandale des oeufs contaminés

De nombreux éleveurs ont été charmés par le produit magique, tueur du « pou rouge ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Les éleveurs de poules pondeuses néerlandais, et dans une moindre mesure des entreprises belges, se seraient laissés séduire dès le mois de mars par les promesses d’une éradication magique du « pou rouge » promise par les deux jeunes entrepreneurs de Chickfriend, Martin V.d.B. (31 ans) et Mathijs I. (24 ans).

Ils assuraient une tranquillité des poulaillers jusqu’à 8 mois (3 mois pour les produits concurrents) contre l’infestation de ce « pou », réputé ne s’attaquer qu’aux poules et qui doit son qualificatif de « rouge » à la couleur qu’il prend lorsqu’il est gorgé du sang de ses victimes aviaires.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Wathelet Michel, mercredi 9 août 2017, 11:01

    Un vrai cirque, et ces deux entrepreneurs, c'est quoi - des assassins imaginons un seul instant que personnes n'aient rien vu ?? On mange des œufs sciemment intoxiqués par des personnes - c'est de l'empoisonnement à petite dose avec un produit interdit dans la chaîne alimentaire. Ces entrepreneurs de 31 et 24 ans, c'est quoi des inconscients, des tueurs en série, des malades mentaux ??? Sont-ils interrogés ???

Aussi en Agriculture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs