Œufs contaminés: mauvaise communication du directeur de l’Afsca, selon la CSC

La crise des œufs contaminés au fipronil montre, selon la CSC, la «  procédurite » de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca). Le syndicat chrétien dénonce aussi le manque de communication aussi bien interne et externe du patron de l’Afsca, Herman Diricks. La CSC Services publics pointe du doigt, lundi dans un communiqué, la lenteur des procédures de l’Afsca, dont le service en charge du dossier était déjà au courant de la présence d’un insecticide dans des œufs en juin, avait pris des mesures mais n’avait pas communiqué.

Cette crise est « connue depuis deux mois déjà et il faudra encore suivre une procédure stricte pour que certains laboratoires puissent procéder à l’analyse nécessaire dans le cadre de la contamination au fipronil », selon le sydicat. « La CSC Services publics a déjà déploré, ces dernières années, cette ‘procédurite’ qui est l’arbre qui cache la forêt », ajoute le syndicat. Le syndicat déplore aussi le manque de communication, interne et externe, du patron de l’Afsca, Herman Diricks.

Sur le même sujet
œufs contaminésAfsca
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous