Affaire Laurent: «Irrité», le Premier ministre rassemble tous les éléments avant de réagir

Le prince Laurent a été photographié durant la cérémonie du 90e anniversaire de la fondation de l’armée chinoise, fin juillet. Or, il ne peut pas rencontrer de dignitaires étrangers sans autorisation préalable du ministre des Affaires étrangères.

Tant au Palais royal qu’au cabinet du Premier ministre, on se refuse pour l’heure à commenter le nouvel « incident Laurent ». En fait, Charles Michel a demandé à ses conseillers « d’objectiver la situation » avant de prendre attitude. Donc de connaître les circonstances exactes de la réception à l’ambassade de Chine (qui invitait ? qui était présent ? etc). Mais, dans son entourage, on ne cache « l’irritation du Premier ministre » face à ce nouvel incident impliquant le prince. Le troisième depuis décembre dernier.

Pour le prince Laurent, il s’agissait d’un événement privé auquel il assistait à titre personnel.

Sur le même sujet
Chef de l'ÉtatChine
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous