Affaire Laurent: le prince pourrait perdre une partie de sa dotation 2017

Le Premier ministre avait demandé à ses collaborateurs de réunir tous les éléments nécessaires pour objectiver la situation. Sur cette base, Charles Michel a décidé, conformément à la loi, de proposer au gouvernement de lancer la procédure visant à appliquer une sanction proportionnée. Celle-ci pourrait correspondre à une retenue partielle sur la dotation 2017 du prince Laurent.

Du côté du Palais royal, on précise que « c’est en concertation avec le Roi que le Premier ministre a pris la décision de demander une sanction ».

Pour rappel, le prince a été photographié durant la cérémonie du 90e anniversaire de la fondation de l’armée chinoise, fin juillet. Or, il ne peut pas rencontrer de dignitaires étrangers sans autorisation préalable du ministre des Affaires étrangères.

Le VLD et la N-VA, ainsi que les Jeunes CD&V avaient réagi ce lundi en réclamant la réouverture du débat sur la dotation des princes non-héritiers. Ils souhaitaient poser la question de la pertinence de l’octroi d’une dotation à Astrid et Laurent.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous