La Ligue belge francophone d’athlétisme aux anges: «Nafi fait un grand bien à la fédération»

La Ligue belge francophone d’athlétisme aux anges: «Nafi fait un grand bien à la fédération»
News

Christian Maigret, le directeur technique de la Ligue belge francophone d’athlétisme (LBFA), était évidemment tout sourire au lendemain du nouveau triomphe de Nafissatou Thiam. Il est conscient que les succès de la Namuroise apportent énormément à l’athlétisme francophone.

« C’est un grand bien pour Nafi, naturellement pour elle-même, et pour une fédération sportive d’avoir dans ses rangs une athlète qui est championne olympique et championne du monde. Cela va tirer la fédération vers le haut, les athlètes et tout le monde. C’est un exemple pour tous. Derrière Nafi, il y a son entraîneur, son club, la fédération, l’Adeps, le ministère. C’est une victoire aussi collective même si c’est elle qui a mis le paquet », a résumé le sentiment du DT francophone.

« Depuis deux, trois ans, les affiliations augmentent. Les rentrées sont assez exceptionnelles dans les clubs. Certains clubs doivent clôturer les affiliations assez tôt, par manque d’encadrement. D’autres s’organisent. »

Le problème de l’athlétisme francophone est identifié. « Il manque des entraîneurs. Nous avons mis le paquet dans la formation non seulement pour accueillir les plus jeunes. Sur dix-huit mois, on a formé de manière accélérée quelque 200 animateurs qui sont des aidants aux entraîneurs. Il y a aussi la formation de toutes les épreuves de spécialités. Nous n’avons pas assez de candidats entraîneurs pour les spécialités : les lancers et les sauts. Nous avons davantage de candidats pour les courses et maintenant les épreuves combinées. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous