La ville de Chicago porte plainte contre l’administration Trump

La ville de Chicago a porté plainte lundi contre l’administration de Donald Trump qui menace de supprimer des financements aux villes dites «sanctuaires», car refusant de livrer leurs habitants sans-papiers à la police de l’immigration.

La troisième plus grosse ville américaine, comme d’autres villes «sanctuaires» partout dans le pays, s’est engagée à protéger ses habitants étrangers en situation irrégulière, s’opposant ainsi à la politique fédérale. Pour forcer ces villes à respecter la législation sur l’immigration, le président républicain a signé un décret visant à les priver de fonds fédéraux: c’est contre ce texte que la métropole de l’Illinois (nord) porte plainte.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous