Œufs contaminés: le scandale s’étend à la France et au Royaume-Uni

Dans cet article

La France et le Royaume-Uni sont à leur tour touchés par la crise du fipronil, après la livraison dans ces pays d’œufs contaminés par cet insecticide depuis les Pays-Bas, où des millions de poules pourraient être abattues.

L’ampleur du scandale est apparue au grand jour la semaine dernière aux Pays-Bas, où jusqu’à 180 élevages ont été bloqués et des rappels massifs ordonnés alors que les taux de fipronil -une molécule utilisée pour éradiquer le pou rouge sur les poules- dépassaient parfois largement les seuils autorisés par la réglementation européenne.

Enquêtes pénales en cours

Des enquêtes pénales sont en cours aux Pays-Bas comme en Belgique. Elles viseraient notamment le fournisseur belge Poultry-Vision, qui avait acquis de grandes quantités de fipronil en Roumanie, selon les médias.

En Belgique, 51 exploitations suspectées d’être contaminées étaient encore bloquées lundi, dont 22 élèvent des poules pondeuses. « Une teneur faible en fipronil » a été détectée dans 21 de ces élevages, mais toujours bien en deçà des limites fixées par la réglementation européenne, a assuré l’Agence fédérale belge pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca).

Face aux critiques, notamment des autorités allemandes, le ministre belge de l’Agriculture Denis Ducarme a commandé un «rapport circonstancié» à l’Agence et promis de «faire la transparence la plus complète».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • A l’instar de ses confrères, le Champion s’est adapté à la nouvelle donne sanitaire.

    Par Marc Roche

    Europe

    Les pubs anglais, victimes collatérales du coronavirus

  • L’assemblée générale sera très différente des précédentes
: l’essentiel des déclarations se fera par vidéo.

    Les 75 ans de l'ONU, c'est «le verre à moitié vide ou à moitié plein»

  • Dimanche, plusieurs dizaines de milliers de personnes vêtues de rouge et blanc se sont retrouvées à Minsk, rituel dominical depuis le début de la contestation contre la réélection le 9 août du président Alexandre Loukachenko.

    Par Benjamin Quenelle

    Europe

    Biélorussie: manifs à Minsk, plan B à Moscou

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous