Un djihadiste belge serait décédé à Mossoul

© Reuters
© Reuters

Tarik Jadaoun, 28 ans, un djihadiste originaire de Verviers lié au groupe terroriste Daesh, aurait perdu la vie à Mossoul, en Irak, selon Het Laatste Nieuws, VTM Nieuws et RTL. Contacté par Belga lundi après-midi, le parquet fédéral n’a pas confirmé l’information.

« Le nouvel Abaaoud »

Tarik Jadaoun, alias « Abu Hamza Al-Belgiki », était connu sous le nom de « nouvel Abaaoud », du nom d’Abdelhamid Abaaoud, le leader présumé des commandos ayant perpétré les attentats de Paris en novembre 2015.

La rumeur selon laquelle ce djihadiste verviétois est décédé circule depuis quelques jours. Elle a tout d’abord été annoncée par Nassim al-Talib, un spécialiste autoproclamé en djihadisme, qui semble proche de Daesh. Le groupe terroriste l’affirme désormais lui-même dans un message diffusé via Télégram, le canal de communication du groupe.

Zone instable

Pour les services de sécurité belges, cette nouvelle ne représente en aucun cas un soulagement, au contraire. À plusieurs reprises, des terroristes de Daesh ont été déclarés morts afin de détourner l’attention et leur permettre d’attaquer plus facilement. C’est notamment ce qui s’est produit avec Abdelhamid Abaaoud.

La zone dans laquelle il serait mort est une zone instable. Seules les ONGs et les organismes étatiques peuvent donner une confirmation. Mais l’accès à la zone est très difficile. C’est pourquoi la confirmation d’un décès peut prendre plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous