Accueil Sports Athlétisme Euro - Mondiaux

Thiam, le succès d’une «anti-Neymar»

À Londres, Nafissatou Thiam n’a pas fait que décrocher un titre de championne du monde. Elle a, épreuve après épreuve, façonné une popularité dont les fondations datent des Jeux olympiques de Rio, un an plus tôt.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Son nom était sorti du confinement des cercles sportifs pour résonner sous la forme d’une apocope sympathique dans les conversations d’une bonne part de la Belgique. Douze mois plus tard, « Nafi » n’en est déjà plus là. Elle est devenue une figure nationale que les Belges se plaisent d’autant plus à aimer qu’elle leur ressemble et offre, en fin de compte, peu de prises au désamour.

Mais s’ils devaient se pencher sur le cas Nafissatou Thiam et sur sa popularité croissante, les psychologues, repus de théories sur les comportements humains, commenceraient sans doute par le début : un visage jeune, avenant, peut-être perlé de sueur, aperçu un jour de touffeur brésilienne… ou pas.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Monsieur Alain, lundi 7 août 2017, 23:05

    J'adore la clairvoyance du titre. Je suis très fier de cette athlète et de son équipe dont la lumière rayonne au point de dessécher cette boue quotidienne dont nous abreuve l'actualité, qu'elle soit sportive ou d'une autre nature.

Aussi en Euro - Mondiaux

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs