Kevin Borlée victime d’une intoxication alimentaire aux mondiaux d’athlétisme

Kevin Borlée victime d’une intoxication alimentaire aux mondiaux d’athlétisme
News

Quelques heures après son élimination en demi-finale du 400 m, Kevin Borlée a été pris de vomissements et de diarrhée, dans la nuit de dimanche à lundi, à l’hôtel où séjourne la délégation belge. Le médecin de l’équipe a conclu à une intoxication alimentaire.

Lundi soir, après être resté dans sa chambre durant la plus grande partie de la journée, loupant notamment la petite réception organisée par la Ligue belge d’athlétisme pour fêter la médaille d’or de Nafissatou Thiam, il allait un peu mieux, selon Jacques Borlée, son père.

« On va surtout veiller à ce que personne d’autre ne tombe malade », précise-t-il. « Les responsables de l’équipe ont été acheter des gels désinfectants qu’ils ont distribués à tous les athlètes en leur recommandant de se frotter régulièrement les mains. »

Kevin Borlée ne serait pas le seul athlète de ces Mondiaux à souffrir de gastro-entérite. Le Botswanais Isaac Makwala, principal adversaire du Sud-Africain Wayde van Niekerk ce mardi en finale du 400 m, a déclaré forfait pour les séries du 200 m, lundi soir, pour les mêmes raisons. Et la double championne olympique du 100 et 200 m, la Jamaïcaine Elaine Thompson serait dans le même cas, ce qui expliquerait son étonnante 5e place en finale du 100 m, dimanche.

Il reste à voir si les ennuis de santé de Kevin Borlée n’auront aucune influence sur le comportement des Belges, samedi, en séries du 4 x 400 m, tant on sait l’importance qu’il a à son poste de dernier homme dans l’équipe des Tornados.

« Il reste encore cinq jours avant les séries, dit Jacques Borlée. En principe, cela devrait aller. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous