Accueil Société

Œufs contaminés: «Nous ne sommes pas à l’abri d’une nouvelle découverte», selon l’Afsca

Seule une exploitation avicole aux Pays-Bas a révélé des taux de fipronil supérieurs aux normes européennes. Mais l’Afsca veut s’assurer que c’est bien la seule.

Temps de lecture: 2 min

A ucun résultat d’analyse des œufs en Belgique ne peut nous alerter », a assuré ce mardi matin le porte-parole de l’Afsca au micro de La Première, alors que la crise des œufs contaminés s’étend en Europe. « Seule une exploitation aux Pays-Bas produisait des oeufs qui contenaient un taux de fipronil supérieur aux normes européennes, selon les informations que nous avons aujourd’hui. Mais nous ne sommes pas à l’abri d’une nouvelle découverte. En Belgique tout les oeufs dont les analyses ont montré qu’ils en contenaient ont été détruits. Même si le taux était en dessous des normes », a-t-il poursuivi.

Aujourd’hui 51 exploitations avicoles sont encore bloquées en Belgique. Elles étaient 86 au début de la crise.

Peut-on être sûr que les oeufs présents aujourd’hui dans les frigos des consommateurs ne présentent aucun risque ? « Oui, assure le porte-parole de l’Afsca. Mais avant que l’agence ne fasse son enquête, on ne peut pas s’en assurer. Une phase de monitoring sera donc lancée pour s’assurer qu’aucun consommateur n’a jamais été en contact avec des œufs contaminés. »

Le porte-parole de l’Agence n’a pas réagi aux propos tenus ce lundi soir par l’eurodéputé Groen Bart Staes qui affirmait sur la VRT que la crise actuelle avait déjà été constatée en mai. Selon lui, « la première contamination au fipronil dans notre pays a déjà été constatée à la mi-mai par une entreprise privée ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

  • Posté par Giot Francis, mardi 8 août 2017, 10:49

    On dirait que l'AFSCA se réveille, sous la pression médiatique et le mécontentement des gens !! Elle est très forte pour détecter le moindre manquement ou la moindre bactérie chez les petits producteurs mais y aura-t-il une association, un journaliste ou un politique pour faire connaître avec quelle intensité elle recherche les produits chimiques ou les OGM dans notre alimentation ? Contrôler la propreté peut être bien et utile mais contrôler la composition de nos aliments est encore bien plus indispensable. Si elle n'assume pas ce rôle - sans réclamer de moyens supplémentaires - l'Afsca peut disparaître...

  • Posté par Hector De Wil, mardi 8 août 2017, 9:06

    il semblerait que linsecticide concerné n'avait pas d'agréation n'Est-ce pas là le problème ; les agriculteurs ne sont que les victimes . on m'a toujours appris qu'il faut prendre le mal à la racine et ici on s'en occupe lorsque le mal est fait

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko